« Marchez doucement car vous marcher sur mes rêves. » William Butler Yeats

» Catégorie : Ecriture


Fête des….de…..

Commentaires » 0

Journée de la femme : idée sympa
le reste de l’année…. fêtons les hommes

Fête des grands-mère: idée géniale
les autres jours ….. fêtons les grands-père

Fête des amoureux: idée splendide
le reste de l’année…. ignorons les petites attentions

Journée de la citoyenneté: idée troublante
les autres jours…… soyons inciviques

Journée du Handicap: idée magique
le reste de l’année……. soyons indifférents à la différence

Journée de…, fête de…….

Purée ça frise le ridicule …

Chaque jour, devrait être la fête de l’Homme, du respect, de la tolérance, de la politesse, de la courtoisie, de la civilité, de l’amabilité, de la gentillesse, du dévouement, ……de ce qui ferait que chacun
allumerait dans les yeux d’un autre des étoiles scintillantes…..

Arrête… !!!!!!!
tu es ,une nouvelle fois, encore Utopiste-Anarchiste du Bonheur

 

Un jour de fête 10.53

coktail….

Commentaires » 0

Un bout de coin perdu me serre de cocon,


ici rien de chez rien, mais qu’est-ce qu’on y est bien.


Question de choix me direz-vous, oui j’assume sans problème.

 

maman de 4 enfants, éparpillés dans les facs de France et de Navarre,

 

Un esprit déjanté , un bonne rasade de tendresse , de douceur et d’humour,

 

une pincée de douce folie, un zeste d’auto-dérision, le tout servi avec amitié

 

dans une coupe à l’esprit tordu (oui les coupes ont un esprit, elles me l’ont dit!)


et vous avez le coktail Zentitude.

 


Buvez sans modération, jusqu’à la déraison

vous vous sentirez portez par le vent des bonheurs simples qui sont à portée de votre main.

Que votre journée soit douce

superstition….

Commentaires » 0

Supposons que je sois née un vendredi 13 !!!!!

Il pleuvait des cordes ce jour-là, ma grand-mère, empressée, croisa sur son chemin un chat noir, posa en hâte son parapluie ouvert dans la cuisine….
mon père , qui avait déjà grillé trois cigarettes avec la même allumette, dressait la table vaille que vaille, il posa le pain à l’envers sur la table, renversa la salière, croisa les couverts…..
Le docteur appelé déposa son chapeau sur le lit…..
je prenais mon temps , faut dire que ja naquit à 13.13, mon père alla cueillir quelques oeillets dans le jardin et les offrit à ma mère…
Mon frère , sans surveillance, finit par casser le miroir avec lequel il jouait….
Finalement tous se retrouvèrent autour du repas et…… furent 13 à table…….

Supposons que je sois née au hasard des phases de lune!!!!!!!

Il faisait calme et tranquille ce jour-là.
ma grand-mère empressée marcha sur une crotte de chien , vit une coccinelle s’envoler et fit un vœu …..
mon père qui coupait du bois souhaitait en terminer rapidement avec cette activité, tout en rentrant il admira un arc-en-ciel qui illuminait le ciel….
Il s’assit sur le pas de la porte ou trônait un fer fer à cheval ,surveillant d’un air distrait mon frère , habillé de pied en cap comme un parfait marin, ce dernier revint avec un trèfle à quatre feuilles, et mon père caressa le pompon rouge du marin……
Pendant ce temps , le docteur devisait dans la cuisine avec les voisins, et cassa un verre blanc……..

Supposons……