« Marchez doucement car vous marcher sur mes rêves. » William Butler Yeats

Délicatement elle caresse……

D oucement sans bruit

E merveillée d’infini,

L entement sans heurt

I nspirée de ressenti,

C almement sans cri

A ssoiffée d’utopisme,

R êveuse sauvage

E nvoûtée d’ailleurs,

S ans vague ni remous

S ans précipitation,

E lle délicaresse la vie…

21-05 5.35

(merci, toi qui m’a offert ce mot…)

21 mai, 2007 à 9:06 | Commentaires (3) | Permalien


Le temps fait son temps

Le temps à clos le passé

et petit à petit clos les blessures,

le temps a ouvert les demains

et lentement ouvre le futur,

qu’il fut long ce temps des incertitudes …..

 

Il en a fallu du temps 

pour stabiliser le présent,

il en faudra du temps

pour atteindre le cap suivant,

qu’il est envoûtant ce voyage dans le temps….

 

Il va falloir prendre du temps

construire afin que ça résiste au temps,

mais ne pas  perdre son temps

le temps n’attend pas,

remordre dans la vie à pleine dents ….. il est temps.

 

2 août, 2012 à 12:03 | Commentaires (0) | Permalien


s’il fallait

Un petit bout de rien
Dans un petit bout de monde

Un petit bout de tout
Dans un bout de rien

Le tout unis par des bouts de ficelles
Éclairé par des bouts de chandelle

Murmurer du bout des lèvres
et y croire jusqu’au bout

Sans vouloir relier les deux bouts
l’avoir sur le bout de la langue

ce mot qui défie tout
le griffonner sur un bout de papier

L’envoyer plus loin que le bout de son nez
Il n’a ni début ni bout

Il naît de ces rencontres mises bout à bout
C’est elle qui nous tient debout avec délicaresse

L’AMITIÉ

7 juillet, 2009 à 13:03 | Commentaires (0) | Permalien


de retour dans mon ailleurs

Absorbée par mon gagne-pain

J’ai laissé en lisière de banlieue

Mon cahier buvard d’état d’âme.

 

Longue absence et j’y reviens enfin

la vie n’est pas toujours bleue

elle est parfois escale entre deuxmains

 

je cherche à nouveau un terrain

Ici où à mille lieues

Qui me permette de subvenir à mes besoins

 ……. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 juillet, 2009 à 14:38 | Commentaires (0) | Permalien


« Le rêve – c’est l’instant où tombe enfin la robe des clairières. » André Hardellet

00085.jpg         p10303841.jpg

1 juillet, 2009 à 14:19 | Commentaires (0) | Permalien


De retour dans mon bout du monde…

En Picardie je me suis envolée

y construire ma destinée…

 

Au fil du temps, dans ma solitude

j’ai glané des certitudes, des inquiétudes …

 

Aujourd’hui, j’ai la clé de demain

et l’espoir d’un avenir plus certain….

 

Demain je m’envolerai ,à nouveau,

me poser dans un nouveau tableau…

 

18/07 15.20

 

 

18 juillet, 2008 à 15:21 | Commentaires (1) | Permalien


12345...12